l
 
 
Compte-rendu CA 5/12/2009
Compte-rendu CA 26/03/2010
Compte-rendu CA 15/01/2011
 
BRAHMA KESA , créée en Janvier 2007 est une association reconnue d'intérêt général
depuis Octobre 2007.

Son objectif est de contribuer à lutter contre la pauvreté au Cambodge.

Elle entend oeuvrer sur le terrain, en milieu rural, en privilégiant efficacité et solidarité.

Bien qu'officialisée
au Cambodge, l'association reste une structure légère composée de membres bénévoles.
L'intégralité des dons est directement dediée aux actions de soutien auprès de 2 villages : Kakoh Kamboth, situe à 1 heure de Battambang et Phnom Chisor à
80 km au Sud de Phnom Penh. 

Elle vient en aide aux enfants, aux personnes âgées et à leur famille.

L'Education, l'Eau, la Santé et la création d'activités économiques sont nos priorités. 

Aujourd'hui, grâce à la générosité des membres actifs ou bienfaiteurs, 50 enfants ,
3 personnes âgées et une école de 250 élèves bénéficient de notre appui.
 
 
 

CAMBODGE AU COEURC

 
Conseil d'administration du 26 mars 2010 à 17 heures

Un Conseil d’Administration élargi s’est réuni le 26 mars 2010 à 17 heures au Relais du Miel à Montargis.

Membres présents : Thomas Ashley, Joséfa Costa Planells, Claudine Fresnault, Jean-Marie Fresnault, Elizabeth Goize, Martine Janssens, Gunilla Sablé, Marc Salson, Alain Souché, Marie-Laurence Smith,Cécile Stéfanski, Brigitte Thébault, Gérard Tremblay, Chantal Tuffreau.

Membres excusés : Donna Reitano, Amandine Olive

 Ordre du jour
1. Compte-rendu de voyage décembre 2009/janvier 2010
2. État d’avancement du programme sur PhnomChisor
3. Point sur la situation financière
4. État d’avancement du dossier de demande  de subvention auprès du Conseil Régional
5. État d’avancement du projet de découverte du Cambodge d’une
classe de BTS du Lycée du Chesnoy
6. Soirée Flamenca du 16 octobre 2010
7. Questions diverses        

 

       1. Compte rendu de voyage décembre 2009/janvier 2010

Josefa Olive, Jean-Marie (trésorier adjoint de l’Association) et Claudine Fresnault se sont rendus au Cambodge en décembre 2009 et ont visité les villages de Kakoh Kampot, Prey Svey et Phnom Chisor soutenus par l’Association. Ils ont entièrement financé leur voyage. Jean-Marie et Claudine nous ont fait part de leurs impressions. Ils ont rencontré Kallya, le Directeur d’AgriCam missionné par l’Association, et ont apprécié le travail remarquable réalisé par cette association, compte tenu des moyens mis à leur disposition.

La diversification des cultures (salades, légumes verts, cornichons, champignons) et l’élevage de canards, non seulement améliorent la nourriture au quotidien, mais sont nettement plus rentables que la traditionnelle culture du riz. De plus, en raison du tourisme florissant au Cambodge les hôtels recherchent régulièrement des légumes, aussi leur production pourrait avoir des débouchés phénoménaux.

Pour ne citer que quelques chiffres : la vente de haricots longs rapporterait 2 000 à 3 000 riels/kg, avec un rendement de 10 000 à 15 000 dollars par hectare, les champignons 3 500 riels/kg, en estimant une production de 300 sacs, les cornichons se vendent à 1 100 riels/kg. Le profit serait énorme par rapport à la production de riz environ 500dollars/hectare. Cependant, nous nous heurtons actuellement à un problème culturel vis-à-vis de la culture du riz. En décembre, l’on pouvait observer qu’une partie de l’eau de la mare réservée à la culture des légumes servait en fait à la production du riz. Il ne restait plus que 20 cm d’eau en janvier, alors que la saison sèche approchait.

Pour palier à ce problème, les villageois souhaiteraient que l’Association Brahma Kesa élargisse la mare de 90 m3, pour un coût de 600 USD. Jean-Marie, en désaccord avec ce principe, leur a suggéré d’élargir eux-mêmes la mare en utilisant des pelles. Nous les avons en effet aidés à démarrer un projet de long terme où l’autonomie est l’objectif et nous sommes d’accord sur le principe que le moment est arrivé où ces fermiers devront s’assumer au lieu d’attendre l’aide de l’extérieur

2. État d’avancement du programme sur Phnom Chisor                          

Agriculture : Il y aurait la possibilité d’obtenir un terrain avec l’aide de M. Ney (notre futur coordinateur pour ce projet) qui parle le français et de Kallya. L’on pourrait , soit nous céder un terrain vierge de 2 500 m2 pour 7 000 USD, soit un terrain de 6 000 m2 avec deux mares pour 45 000 USD. Jean –Marie se proposait de l’acheter et de le louer à l’association Le programme agricole d’AgriCam prévu pour deux ans avait initialement été proposé à 56 000€, puis baissé à 46 000€ à notre demande de révision. Une contre proposition a été demandée pour 36 000 USD. Ce programme concernerait 42 familles, soit 800 personnes au total dont 700 élèves.

Scolarite´: les enfants sont bien tenus. Un projet de nurserie est possible, mais après discussion, il s’est avéré que la directrice a pu obtenir des fonds de l’État, donc l’Association ne financerait pas ce projet. Savonnerie : le savon (marque Lux) est très cher, d’où l’idée de fabriquer son propre savon et de le vendre sur le marché. Les villageoises sont intéressées par ce projet. Henri Gaudichon, membre de l’Association, a un réseau qui peut permettre de monter ce projet. Un premier contact est prévu pour le 7 avril. De même l’on pourrait rencontrer l’association Clairière qui travaille sur un projet équivalent en Afrique.

• Sante´: l’on pourrait financer les études d’une infirmière (fille d’une famille que nous soutenons) en demandant en contrepartie que celle-ci aide le village après ses études. Nous allons peaufiner la contrepartie au soutien que nous allons apporter.

Joséfa rappelle les objectifs de l’Association, qui est de permettre aux villageois de mieux se nourrir et d’améliorer leurs revenus. L’on constate que les gens vivent toujours au jour le jour et ne peuvent pas encore se projeter dans l’avenir. Kallya fait un travail remarquable, mais travaille pour AgriCam pour des projets spécifiques et à court terme. La faiblesse de l’Association est qu’elle n’a pas de structure indépendante sur place, ni de coordinateur. Avant de lancer le nouveau programme à Phnom Chisor, Joséfa propose de faire un bilan des deux premières années et d’envoyer Bopha, vice Présidente de l’Association Brahma Kesa, ancien chef d’entreprise et personne de confiance, au Cambodge pendant le mois d’août pour assurer la pérennité du programme de Kakoh Kampot et Prey Svey qui prend fin début octobre 2010. Avec son dynamisme et son autorité naturels, Bopha fera un bilan du premier programme et procèdera aux ajustements nécessaires. Joséfa propose de financer la moitié de son billet au Cambodge et l’association l’autre moitié.,,,,,

2. Point sur la situation financière

Notre trésorière Elizabeth rapporte qu’en fin février 2010 l’Association avait 20 247 € sur son livret A et 9 739€ sur son compte courant. Avec les rentrées de mars, l’Association aurait réuni 31 000€ environ et pourrait financer la première partie du programme Agricam à Phnom Chisor ainsi que les études de la future infirmière.

3. État d’avancement du dossier de demande de subvention auprès du Conseil Régional

L’Association a envoyé au Conseil Régional un dossier pour l’octroi d’une subvention de 7 800€, le maximum d’octroi, sur une période de deux ans, tout en précisant qu’elle finançait ce projet de ses propres deniers. Le dossier comprend 15 pages avec descriptif détaillé et l’échéancier de Kallya. La commission se prononcera fin mai. Elisabeth a passé beaucoup de temps à élaborer ce dossier lourd.  Merci à elle.

4. État d’avancement du projet de découverte du Cambodge d’une classe de BTS du Lycée du Chesnoy

Brigitte Thébault rapporte l’état d’avancement de l’organisation du voyage d’une classe de BTS, qui prévoit de partir au Cambodge en stage pour une dizaine de jours du 14 au 27 octobre 2010 afin d’approfondir leurs connaissances agricoles et de rencontrer d’autres élèves et centres d’intérêts. La première étape était de réunir le financement (vendanges, taxes, banque, vente de T-shirts auprès de Brigitte à 15€ l’unité). Les membres présents ont pu donner quelques conseils sur les visites sur place à ne pas manquer, le logement, le transport sur place, les meilleures agences de voyage. Bravo à Brigitte qui a « épousé » notre cause et qui la défend si bien !
5. Soirée Flamenca du 16 octobre 2010

Toujours dans le but de collecter de nouveaux fonds pour financer les futures activités de
l’Association, il est proposé d’organiser une soirée flamenca le samedi 16 octobre au « Hangar » à Chalette qui nous prête leur salle de 300 places. Il est proposé de s’adresser au grand public et de vendre les billets à 15€ l’unité. Les frais relatifs à cet événement comprennent le transport de la troupe, les affiches, la préparation de gâteaux et boissons pour l’organisation d’une buvette.
L’Association compte sur ses membres pour mobiliser autour de cette soirée et réunir un maximum de personnes. Nous sommes conscients que cette soirée sera moins génératrice de fonds mais nous permettra de communiquer sur nos actions au niveau local.

7. Questions diverses


• Soirée Prestige : les membres présents se sont interrogés sur la prochaine soirée prestige.
Après discussion, il a été proposé d’organiser une soirée cambodgienne avec un repas
cambodgien. Cette soirée serait animée par des témoignages et dans la mesure du possible des rencontres avec des personnalités concernées par le Cambodge. Le moment idéal pour
cette soirée serait en avril 2011, lors du nouvel an cambodgien.

• Assemblée Générale : la prochaine réunion se tiendra le dimanche 13 juin 2010. (À noter dans vos agendas).

• Conseil d’Administration : Joséfa invite les membres de l’Association qui le désirent à sejoindre au Conseil d’administration. Pour mémoire, l’association a été créée le 26 décembre
2006 et a tenu sa première Assemblée Générale le 31 mars 2007.

Les membres actuels du Conseil d’Administration sont Joséfa Costa Planells (Présidente), Bopha Nong (Vice-Présidente), Elisabeth Goize (Trésorière) Jean-Marie Fresnault (Trésorier adjoint), Marie-Laurence Smith (Secrétaire), Amandine Olive, Donna Reitano, Gunilla Sablé, Alain Souché, et Chantal Tuffreau.
Le renouvellement du Conseil a lieu par tiers, tous les trois ans.


LEVEE DE LA SEANCE à 19.00


Extrait des statuts de l’Association Brahma Kesa
II – Administration et fonctionnement
Article 5

L’association est administréée par un Conseil dont le nombre des membres, fixé par délibération de l’assemblé´e générale, est compris entre 6 membres au moins et 24 membres au plus. Les membres du conseil sont élus au scrutin secret, pour 3 ans, par l’assemblée générale et choisis dans les catégories de membres dont se compose cette assemblée. En cas de vacance, le conseil pourvoit provisoirement au remplacement de ses membres. Il est procédé à leur remplacement définitif par la plus proche assemblée générale.
Lors de chaque renouvellement du conseil d’administration, l’assemblée gé néale désigne un certain nombre d’administrateurs suppléants destinés à remplacer les
membres qui viendraient à quitter l’association avant l’expiration de leur mandat. Les pouvoirs des membres ainsi élus prennent fin à l’époque où devrait normalement expirer le mandat des membres remplacés. Le renouvellement du conseil a lieu par tiers, tous les trois ans, le premier Conseil d’Administration étant formé des membres fondateurs.
Les membres sortants sont rééligibles. Chaque administrateur ne peut détenir plus
d’un pouvoir. Le conseil choisit parmi ses membres, au scrutin secret, un bureau composé d’un président, d’un vice-président, d’un secrétaire, d’un secrétaire adjoint, d’un trésorier et d’un trésorier adjoint. Le bureau est élu pour 3 ans.



 

ASSOCIATION BRAHMA KESA - 35, RUE PIERRE ET MARIE CURIE 45200 MONTARGIS, FRANCE
Tel +33(0)6 12 17 84 83 - Courriel brahma_kesa1@hotmail.fr
Web : http://www.brahmakesa.com/